• Cuivre-or-argent, c'est l'alliance noble dit-on, idéale, spirituelle, celle qui guérit car elle est Mercure-Soleil-Lune; celle qui permet la transmutation.

    Je ne sais si Gilles Candelier a réussi la transmutation des métaux. En tout cas il sait- même à partir de tuyaux récupérés où l'eau pendant des années s'est écoulée- transformer le cuivre en lumière, en mouvement, en vie. Et même en sourires.

    L'angle droit, la rencontre du vertical et de l'horizontal, "c'est mon truc".

    Oui mais Gilles y ajoute la danse des corps tendus ou retenus, les gestes sportifs, les entrées et les sorties d'un monde à l'autre; avec beaucoup d'humour!

    Généalogie horizontale qui se déploie dans l'espace, moins ordonnée dit-il que la généalogie verticale aux sources pas toujours vérifiées ou exactes selon lui.

    Moi j'aime surtout les jeux d'ombre de ses grilles projetées sur une tenture.

    Ces grilles qui renforcent le béton sous nos pieds se transforment par les mains de l'artiste en espaliers, en escaliers, en maisonnées où chacun vit dans son univers mais se fond dans les univers limitrophes, échange avec ses visiteurs, les bouscule un peu, si peu, pour partager la joie des petits grains de cuivre transformés par le talent de l'artiste en fleurs de promesses.

     

    On peut voir les oeuvres de Gilles Candelier sur son site: www.candeliersculptures.com


    votre commentaire
  •  

     

        L'accenteur mouchet est un petit oiseau relativement discret. Il ne se laisse pas facilement approcher. Pour avoir la chance de le photographier de près, il faut le surprendre en train de chanter (il a un joli répertoire) perché sur un fil électrique ou un arbre, un pin par exemple, qu'il affectionne particulièrement. De loin, il peut paraître terne et sans couleur. Mais il présente un dégradé de gris/bleu qui le rend finalement assez élégant. C'est un solitaire.

     

    Photo prise le 15 mars 2013 à Champcevinel, Dordogne.


    1 commentaire
  •       L'aigrette garzette est un échassier commun en France. Ce sont ses plumes qui se dressent parfois sur sa tête (bien visibles sur ma photo) que l'on nomme aigrettes. D'un blanc presque immaculé, on la repère de loin, et elle tolère les humains à une distance largement suffisante pour faire de belles photos. On la voit en général seule, soit en train de se refaire une beauté, soit en train de chercher subsistance, soit en train de ne rien faire (interprétation bien humaine !). Elle est présente toute l'année en France, et est assez fidèle à une zone géographique précise.

     

    Aigrette garzette

    Photo prise le 28 avril 2013 dans la Réserve ornithologique du Teich, Gironde.


    votre commentaire
  • L'avocette élégante porte bien son nom. Blanche et noire, avec un bec très recourbé, caractéristique, qui lui permet de piocher dans la vase à la recherche de nourriture. Elle n'hésite pas à marcher dans une eau assez profonde, en effectuant des mouvements de balancier avec son bec. Elle se lance parfois dans des poursuites rocambolesques avec ses congénères qui provoquent de belles éclaboussures !

     

    Avocette élégante

    Photo prise le 4 mai 2014 en Baie de Somme, Picardie.


    votre commentaire