• Le moulin de Kerenneur

    Le moulin de Kerenneur

    Le moulin de Kerenneur

    Le moulin de Kerenneur

    Le moulin de Kerenneur


    1 commentaire
  • Les bonnes nouvelles  de février pour Tenzoriou Ploerin (les Trésors de Plourin)

     

    Lundi 13 février : nous avons eu une réunion de bureau pour préparer la rencontre avec Antoine Corolleur, Maire de Plourin.

    Nous avons examiné les quelques projets de cartes de visite proposés. Un  nouveau projet est en construction à partir des propositions.

    Nicole nous a présenté les projets de cartes dessinées  réalisées par un ami

     

     Mercredi 15 février :

    En ces temps de frémissement du printemps et par un beau soleil nous nous sommes rendus à Kerenneur  pour retrouver les restes du premier moulin à eau, construit en amont du domaine.

    Comme d’habitude, grâce à la passion du groupe (Philippe et Nicole, Elisa, Cathy, Pierre, Goulven, Muriel et Haude) nous avons très vite dégagé une bonne partie de la structure et notamment la belle galerie que vous verrez en photos.

    Un joli goûter nous attendait ensuite, préparé par Haude. Michel était là et nous avons partagé un sympathique moment de convivialité. Nous y retournerons en mars pour poursuivre le dégagement. Avis aux amateurs !

     Et si vous connaissez des spécialistes des moulins, cela nous arrangerait pour mieux comprendre la disposition de l’édifice et le fonctionnement de l’ouvrage.

     

    Samedi 18 nous avons été reçus par Monsieur le Maire, fort bien reçus, et nous sommes restés une heure et demie.

    Voici la teneur de nos échanges :

    Présentation des présents

    Buts de l’association rappelés, exemplaire des statuts remis

     

    Nous avons dit que nous étions prêts à participer physiquement et financièrement à la mesure de nos modestes moyens pour la réparation et la réouverture

    -de l’église Saint-Budoc cœur du village

    -de la chapelle Saint-Roch, vitrine de Plourin sur la D28

    Pour le nettoyage de la Piéta, chef-d’œuvre de sculpture

     

    Nicole de Forges, responsable de la commission mécénat prend des contacts.

    Il nous est indispensable d’obtenir la RUP (reconnaissance d’utilité publique).

    Des contacts sont en cours.

     

    J’ai rappelé que Monsieur le Maire, lors de ses vœux en janvier, a annoncé que les travaux sur l’église allaient se poursuivre : réparation des gouttières ; soutènement de la voûte ; passage de la commission de sécurité ; avec l’espoir d’une réouverture dans l’année 2017.

    En ce qui concerne Saint-Budoc, j’ai demandé si nous pourrions avoir les détails des devis, le calendrier prévisionnel, si deux  d’entre nous pourraient être présents le jour de l’expertise.

    Mr le Maire nous a présenté le schéma d’un arc de soutènement en métal qui va être posé dans le choeur, il l’espère, au printemps. Après vérification des lamelles de verre qui témoignent de la stabilité de l’édifice, la commission Veritas passera et décidera…

    Nous devrions être tenus au courant du calendrier de l’avancement des travaux.

     

    Cathy Le Jeune nous a appris que l’arrière-petit-fils d’un couple de Kergadiou est archevêque au Canada, qu’il revient régulièrement en France, et qu’il n’attend qu’une chose : pouvoir célébrer une messe dans l’église. Mr le Maire en avait entendu parler ; nous avons bien ri ; mais on compte bien que ça se fera !

     

    En ce qui concerne Saint-Roch j’ai donné la parole à Philppe De Forges responsable de la commission travaux. Qui a présenté à Mr le Maire les propositions qu’il a déjà reçues de deux entrepreneurs. Un  troisième sera sollicité. La discussion a été très intéressante sur ce qu’on peut faire. Mr le Maire a notamment envisagé des filins d’acier pour maintenir la structure. Si vous voulez plus de détails techniques contactez Philippe.

    Nous avons demandé que les statues de la chapelle soient mises en sécurité ; Mr le Maire va s’en occuper.

    J’ai dit que j’avais envoyé à l’Evêché la lettre pour la demande de convention, puisque le terrain appartient à l’Evêché.

     

    Travaux prévus à partir du printemps :

     

    - Concernant la fontaine Saint-Budoc au bourg : comme elle est au bord de la départementale, l’autorisation de la dégager doit être demandé au Conseil départemental. Je vais m’en occuper.

    La mairie nous prêtera les panneaux de sécurité…

    - Dégagement du  lavoir et de la  fontaine de Kerarzic

    - En partenariat avec l’association Mein o Kanan  de Landunvez remise en état du lavoir de Kerleo

    - Pour le moulin de Kergadiou Elisa Mahé a écrit aux propriétaires, nous attendant la réponse

    - Suite du chantier de dégagement du moulin de Kerenneur

    - Dégagement de la source et du lavoir de la Tour

     

    Religieux ou laïc, public ou privé, nous ne faisons aucune exclusion ; tout le patrimoine nous intéresse.

     

    Mr le Maire dit qu’il serait bien que soient apposés de petits panneaux explicatifs devant les monuments et ouvrages dégagés. Avis aux artistes et artisans !

     

    Pour obtenir des fonds, activités prévues cette année ou l’année prochaine :

    - Un vide grenier. La mairie nous prête la salle de sport, recouvre le sol. Pour les tables il faut faire vite. Il faut aussi faire attention au calendrier et ne pas empiéter sur d’autres vide-grenier organisés dans la commune ou aux environs.

    - Des conférences éventuelles au cyber, nous pourrions faire venir des historiens…

    - Des tirages de documents au Cyber : cartes postales réalisées à partir de dessins, cartes de visite, brochures…Si nous fournissons le papier, pas de problème, Mr le Maire est d’accord et Christophe Measson nous a donné son accord de principe.

     

     Mr le Maire suggère qu’à terme soit envisagée une numérisation des documents obtenus ou élaborés à partir de nos recherches. Le Cyber de Plourin étant à la pointe en matière d’informatique, de scanner, et d’imprimante, ce serait très intéressant et rendrait les documents accessibles à tous.

     

    Nous souhaiterions une publication régulière dans le Keleier. C’est possible.

     

    Nous souhaiterions aussi monter progressivement une bibliothèque de l’Association

    Pourrait-il y avoir un rayon de la bibliothèque de Plourin réservé à Tenzoriou Ploerin ?

    Nous offririons les premiers ouvrages…

    Cela permettrait l’été aux touristes venus pour les chemins du patrimoine de se documenter, et cela ferait de la publicité pour la bibliothèque ; à condition qu’elle puisse être ouverte l’été grâce à de nouveaux bénévoles…

     

    Il semblerait que l’école soit intéressée par nos chemins du patrimoine qui vont reprendre au printemps.

     

    Bien sûr tout cela ne peut se faire sans vous, membres de l’Asso, et nous attendons votre participation à tout ce beau programme !

     

    Muriel


    2 commentaires
  •  

    Connaissez-vous cette roche ?

     

    Elle est sur le côté d'un champ, comme posée là, allongée.

     

    De forme conique aplatie sur le dessus et plate au dessous (1.15/0.80 ~), elle porte sur la partie gauche, une "vague" dentelée, comme un chapeau sur un champignon. Du centre vers la droite, elle est percée de 4 trous sur le pourtour de la largeur de la roche.

     

    Qui l'a sculptée ?

     

    -  Est-ce des hommes qui s'amusaient à sculpter la pierre  ?

     

    - ou bien cette roche vient-elle d'un site archéologique, château, manoir ?

     

    - à moins que ce ne soit Dame nature qui a exercé son art

     

    - ou la sorcière du menhir de Kergadiou qui par rage aurait encore lancé cette roche depuis l'Irlande... 

     

    Que suggérez-vous ?  Toutes vos suggestions sont les bienvenues.

     

    Je vous rassure, elle est sous haute surveillance : une belle vache, seule du haut de son pré, ne la quitte pas des yeux,

     

     à moins que ce ne soit moi, qui était dans son pré, et qu'elle m'avait à l'œil.

     

    Elisa

    Une roche particulière

    Une roche particulière

     

     

     


    2 commentaires
  • Je ne résiste pas au plaisir de vous faire lire cet article paru en 1954 dans le numéro 1 de la revue : Les cahiers d'Iroise.

    Il justifie pleinement, s'il en était besoin, le travail de recherche et d'inventaire mené sur Plourin et beaucoup d'autres communes  par notre chercheuse passionnée.

    Bien des inventaires ont été réalisés avant et depuis cet article. Mais à la lumière de ce qui a déjà été accompli sur Plourin en 2016, il souligne à quel point la recherche est vivante, quels que soient ses enjeux et ses objectifs.

    Alors à vous tous, lancez-vous! 

    Hommage à Elisa

    Hommage à Elisa

     


    1 commentaire


  • A la fin de l'époque de l'Ancien Régime,pour entretenir les routes qui étaient dans un état désastreux, chaque paroisse  devait fournir un certain nombre de corvoyeurs. En principe,sont astreints à la corvée tous ceux qui sont soumis au casernement [Note : De 18 à 50 ans ; même les femmes et les mineurs taxés à 20 sols de capitation]. Le maximum de la durée de la tâche est de vingt jours par an pour un homme. Ils plaçaient des bornes sur le rebord des routes. Ces bornes indiquaient "la corvée des grands chemins ou des routes royales." Il y en avait une borne à Mez-Yar à 4892 mètres de Lanrivoaré et et 1560 mètres de Lanildut.
    A l'époque elle se situait au niveau du bourg de Brélès. Actuellement, cette borne est dans une ferme. Où ? chez qui ?
    Est-ce que quelqu'un en a entendu parlé, ou l'a vue ?

    -- 
    Elisa

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique