• Alouette des champs

    Qui ne connaît pas la chanson "Alouette, gentille alouette, alouette je te plumerai..." ? Bon pour ceux qui me connaissent, vous savez que mon délire à moi, ce n'est pas de plumer les oiseaux, mais plutôt de les photographier...

    Et photographier une alouette (j'entends, obtenir une bonne photo) ce n'est pas évident. Lors de mes premiers essais, je rageais : je ne parvenais pas à me rapprocher suffisamment pour avoir des photos correctes ! J'ai cru que cet oiseau ne se laissait jamais approcher de près. Mais je me suis rendu compte que les alouettes du morbihan étaient bien moins peureuses que les alouettes du Gers !

    Bref ! Revenons au meilleur moyen de repérer une alouette des champs : l'entendre !  Pas de soucis, c'est un oiseau très fréquent et on en trouve partout en France, et ce, toute l'année (elle n'est donc pas migratrice sur notre territoire). [Malgré tout, elle souffre, comme tous les oiseaux, de la modernisation de l'agriculture, des traitements chimiques...] Son chant est lui aussi bien connu, rapide et rythmé. La plupart du temps, c'est grâce à lui qu'on repère une alouette... dans le ciel, parfois assez haut, et souvent en faisant du sur place. Pas toujours évident de la repérer, tant son chant porte loin, tant elle paraît toute petite dans cette immensité du ciel, et aussi en fonction de la luminosité ambiante.

     

    Quand vous l'avez repérée, bon courage pour la photographier, pour l'amateur que je suis, ce n'est vraiment pas facile !

    Alouette des champs

    Prise le 16/03/2016 dans le Morbihan, je ne sais plus où !

     

    J'ai eu, un peu moins d'un mois après avoir pris cette photo, la surprise d'observer une alouette posée dans l'herbe, en train de chanter. Moi qui pensais qu'elles ne chantaient qu'en l'air ! J'étais très content de la voir chanter de très près.

     

     

    Avec un peu de patience, et en étant discret, comme je l'ai dit plus haut, je me suis rendu compte que les alouettes Bretonnes étaient moins peureuses que celles du Sud-Ouest (en tout cas celles que j'ai rencontrées bien sûr !), et qu'il n'était pas si difficile de faire de belles photos d'alouettes posées.

    Alouette des champs

    Prise le 01/05/2016 quelque part dans le Léon (Finistère).

     

    Alouette des champs

    Il s'agit ici d'une jeune alouette.

    Prise le 30/07/2016 sur la pointe de Penvins (Morbihan)

    Voilà donc un oiseau connu et méconnu à la fois, qui nous réserve quelques surprises, qui égaie la vie des champs, et après avoir lu cet article, j'espère que vous n'aurez définitivement plus envie de lui enlever les plumes !

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 20:07

    Très mélodieux article!

    Ah moi aussi je désespérais! Je me rappelle comme nous avons insisté à Sempesserre, suivant les alouettes, attendant, tendant l’œil ! Sans succès sinon des photos prises de trop loin.Alors comme toi très bonne surprise de les voir à terre sur les dunes de Porspoder et de les saisir sur l'objectif.

    Il faudra au moins une thèse de troisième cycle pour comprendre pourquoi les alouettes du Gers sont si craintives, alors que celles de Bretagne se laissent approcher de si près...

    En attendant alouette rieuse et gaie alouette, qui t'élevais soudain des champs de blé aux coquelicots de mon enfance, et te mettais à chanter à tue-tête dans le ciel bleu de l'été, tu cherchais je pense à échapper à la chanson plumeuse qui t'obsédait...et moi je riais de bonheur dans la chaleur de juillet!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :